Le Grand oral

À compter de la session 2021, pour les candidats scolarisés dans des établissements publics ou privés sous contrat, une épreuve orale terminale figurera au baccalauréat général et technologique. Issue de la réforme du baccalauréat de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale.

Objectif de l’épreuve

L’épreuve du “Grand oral” a été conçue dans le but de permettre aux élèves de maîtriser leur capacité de parler en public. Elle vise à évaluer les compétences oratoires qui seront nécessaires dans le monde du travail, savoir argumenter et convaincre sont des compétences recherchées par les recruteurs.

Déroulement de l’épreuve

Le “Grand oral” est une épreuve qui se déroule en trois temps qui dure 40 minutes. Elle comprend une phase de préparation, une phase de présentation et une phase d’échange. Le jury est composé de deux professeurs de disciplines différentes, dont l’un représente l’un des deux enseignements de spécialité du candidat et l’autre représente l’autre enseignement de spécialité

Le candidat présente au jury deux questions préparées avec ses professeurs qui portent sur ses deux spécialités, soient prises isolément, soient abordées de manière transversale en voie générale. Pour la voie technologique, ces questions s’appuient sur l’enseignement de spécialité pour lequel le programme prévoit la réalisation d’une étude approfondie. Quant au jury, il choisit une des deux questions, par la suite le candidat est invité à préparer son entretien (20 minutes), il peut être accompagné d’un support.

  • Pendant 5 minutes, le candidat présente la question choisie et y répond. Le jury évalue son argumentation et ses qualités de présentation. L’exposé se déroule sans note et debout, sauf aménagements pour les candidats à besoins spécifiques.
  • Ensuite, pendant 10 minutes, le jury échange avec le candidat et évalue la solidité de ses connaissances et ses compétences argumentatives. Ce temps d’échange permet à l’élève de mettre en valeur ses connaissances, liées au programme des spécialités suivies en classe de première et terminale.
  • Les 5 dernières minutes d’échanges avec le jury portent sur le projet d’orientation du candidat. Le candidat montre que la question traitée a participé à la maturation de son projet de poursuite d’études, et même pour son projet professionnel.

À noter que le jury va porter son attention sur l’argumentaire, la clarté des propos ainsi que la motivation du candidat.

Voici nos conseils pour réussir cette épreuve

 

  1. Connaissance parfaite des attentes du jury pour cette épreuve.

Chaque élève doit connaitre les règles de l’épreuve, son déroulement, le temps de l’épreuve, la manière de s’exprimer est importante. Prendre l’habitude de s’exprimer devant un public. Il est possible de s’enregistrer et de chronométrer votre temps de parole.

  1. J’anticipe les questions probables du jury
  • J’apprends à anticiper les moments de silence, les blancs dans une phrase ne doivent pas être trop longs.
  • Je demande, poliment, au jury de reformuler une question que je n’ai pas bien comprise.
  1. Je m’entraine avant le jour J

Demander à des personnes de votre entourage de jouer le rôle du jury. C’est un bon entrainement de s’exercer, pour cela il est idéal de se mettre dans les bonnes conditions. Il est impératif de maitriser son stress, donc ne pas avoir peur du regard des autres.

  • Je prends conscience de mes qualités et mes défauts (débit de parole, ma posture, ma gestuelle)
  • Répéter l’exercice aussi souvent que possible jusqu’à une parfaite maitrise de l’exercice.

 

Nous vous conseillons de préparer avec la plus grande attention cette épreuve, pourquoi ne pas faire appel à un professeur particulier, d’Objectif-Cours, qui vous aidera à réussir le “Grand oral”

 

Confiance en soi : Parler en public

Pour certaines personnes parler en public face à un auditoire peut intimider beaucoup de personnes, c’est alors peut-être un véritable parcours du combattant. C’est aussi bien des élèves que des adultes qui expriment une peur lorsqu’il faut s’adresser à un groupe d’individus.  Avoir peur de s’exprimer en public c’est avant tout d’avoir peur du jugement des autres. En effet, c’est une peur incontrôlée qui nous dit que l’on sera jugés négativement par les autres, et cette peur nous empêche de rationaliser correctement. La peur de parler en public est avant tout un manque de confiance en soi, elle peut-être vécue comme une véritable souffrance morale. Combien de personnes souffrent et qui ont une boule au ventre d’aller travailler car ils doivent faire une présentation en public, combien d’élèves manquent les cours car ils ont peur des regards des autres, on parlera dans ce cas-là “d’absentéisme scolaire.”

 

Qu’est-ce que la Glossophobie ?

Lorsqu’une personne a peur, ressent de l’inquiétude au moment de s’exprimer face à un auditoire, cela peut être un groupe de deux ou trois personnes, on dit qu’elle souffre de glossophobie, c’est-à-dire la peur de parler en public. Une personne glossophobe ressent de l’anxiété, pour les élèves cela peut conduire à de l’évitement, et peut se manifester par de l’absentéisme scolaire. Si un élève doit faire un exposé, il cherchera par tous les moyens d’y échapper. Il convient pour les parents d’en discuter avec leur enfant et l’établissement scolaire pour prendre des mesures afin d’aider son enfant

Comment se manifeste les symptômes ?

Des sensations physiques sont ressenties, lorsqu’un individu a peur de parler en public :

  • gorge nouée,
  • voix sèche,
  • mains qui tremblent,
  • le cœur qui bat très vite.
  • trouble du sommeil
  • agressivité / irritabilité 
  • bégaiement 
  • transpiration abondante
  • nœud au ventre
  • nausée  

Les individus glossophobes appréhendent les questions, les objections qui lui seront posées. Avant même de s’exprimer la personne glossophobe perçoit tout comme négatif, elle est convaincue d’être jugée par la négative quoi qu’elle fasse ou dise.

Quelles sont les causes ?

Premièrement, une des causes de parler en public est le manque d’habitude, parler en public est une question d’habitude, mais parler en public n’est pas inné pour tout le monde. D’un point de vue scolaire, les élèves qui ont été en majorité évalués à l’écrit, par des notes, des appréciations. Qu’en est-il de l’oral ? En primaire, les élèves, pour s’exprimer devant un auditoire sont évalués à réciter par cœur des poésies. Ensuite, au collège les poésies disparaissent, il y a donc très peu d’occasions où les élèves sont incités à parler devant un auditoire, hormis les exposés. Pourtant lors des exposés en classe, il est rarement appris aux élèves comment faire une présentation, or parler en public est une compétence professionnelle indispensable de nos jours. Dans les pays anglo-saxons, on incite à l’inverse les enfants à s’exprimer devant leurs camarades dès le plus jeune âge avec l’exercice du “Show and tell”. Cet exercice consiste à ramener un objet et à raconter une histoire autour de cet objet à la classe.

Deuxièmement, la peur de parler en public peut être expliquée par un manque d’apprentissage. Cela rejoint le manque d’habitude. Peu de gens, et en particulier les élèves, ne savent que parler en public peut s’apprendre. En effet, poser sa voix, mettre du rythme à son discours, regarder son auditoire, peuvent s’apprendre. Parler en public est une capacité comme toutes les capacités, elles peuvent s’acquérir. Prenons l’exemple suivant de la natation, si une personne n’apprend pas à nager, elle aura toujours peur de se jeter à l’eau, tandis que si elle apprend à nager, cette peur disparaitra. C’est donc la même chose pour parler en public.

Comment maîtriser l’art oratoire ?

La préparation

Comme il a été dit précédemment, savoir parler en public est une compétence, comme toutes les compétences, elle s’apprend. C’est une question d’entrainement et d’habitude. Il est donc conseillé aux élèves de manier cette compétence en s’entrainant un minimum. Pour cela, il est donc recommandé de parler devant des personnes que l’on connait et qui ne seront pas dans l’optique d’un jugement. Par exemple, pour un élève timide pourquoi ne pas pratiquer cet art oratoire devant sa famille, ses parents, ses frères et sœurs ou ses ami(e)s. Pour un exposé, nous conseillons également de s’entrainer devant un miroir ainsi que d’un enregistreur pour chronométrer le temps de parole. Il convient de réguler son débit de parole car il ne faut parler ni trop vite, ni lentement. Pour terminer faîtes des exercices de visualisation, il faut visualiser les phrases pour commencer et terminer, en utilisant des connecteurs temporels :

  • ENUMERATION : D’abord , En premier lieu, Enfin, Ensuite
  • ADDITION : Aussi, De même, De plus, Encore , Et, Egalement
  • LIAISON / RESUME : Bref, D’ailleurs, Donc , Ensuite, En somme, En outre , Or, Par ailleurs, Puis
  • EXPLICATION : Car, C’est-à-dire , En effet, Effectivement, Étant donné que, Puisque
  • ILLUSTRATION / COMPARAISON : Entre autres, Notamment, Par exemple, C’est-à-dire, Autant dire que
  • OPPOSITION : Au contraire, Néanmoins , Par contre, Pourtant, Quoique, Toutefois
  • CONSÉQUENCE : Alors, Ainsi, C’est pourquoi, D’où, Dans ces conditions, De sorte que, Donc, En conséquence, Par conséquent
  • TERMINAISON : Ainsi, Étant donné, Puisque
  • BUT : Pour, En vue de, Pour que

Théâtre 

Pour aller plus loin, il est recommandé de faire du théâtre, car on y apprend des techniques de respiration et d’articulation (mettre un stylo entre ses dents en essayant de parler). Faire du théâtre c’est gagner en assurance et c’est apprendre à gérer ses émotions et donc lutter contre le stress. En effet, au théâtre, c’est prendre l’habitude de parler face aux autres.  

Plateforme Parcoursup

Qu’est-ce que Parcoursup ?

Parcoursup est une plateforme destinée à recueillir et gérer les vœux d’affectation des futurs étudiants de l’enseignement supérieur français. Lancée en 2018, par le Ministère de l’enseignement supérieur, et de la recherche,  la plateforme permet aux étudiants de choisir leur orientation post-bac. Elle remplace l’ancienne plateforme  Admission Post-Bac (APB).  Les lycéens en classe de Terminale sont invités à sélectionner des vœux d’orientation à l’issue de l’examen du baccalauréat. Les élèves se connectent sur la plateforme grâce à leur INE ou INAA pour les élèves de lycée agricole. 

Chaque étudiant est invité à formuler 10 vœux (filières) pour sa future orientation, sans ordre de préférence néanmoins. Les étudiants peuvent choisir une même filière dans plusieurs établissements différents. Notez tout de même que certaines sélections ne se trouvent pas sur la plateforme, c’est notamment le cas des Grandes Ecoles de commerce et d’ingénieur comme INSEEC. Ces établissements ont leur propre recrutement, vous devez vous adresser directement à eux.  

Remarque : il est demandé aux étudiants pour chaque vœu de définir un projet pour lequel il ou elle postule pour cette filière. Les étudiants sont invités à décrire à argumenter leur projet professionnel, les raisons pour lesquelles ils postulent. Il convient de définir préalablement son projet, quelles sont ses qualités, ses compétences, ses centres d’intérêts, de définir ce que la formation pense lui apporter.

 

Quel est le calendrier 

  • 21 décembre : accès à la plateforme pour consulter les informations et découvrir les informations.

 

  • 20 janvier – 11 mars : début des inscriptions, les lycéens sélectionnent leurs vœux.

 

  • 12 mars – 8 avril : les étudiants sont invités à compléter leur dossier et confirmer leurs vœux. 

 

  • 27 mai – 16 juillet : phase d’admission principale, les étudiants connaissent les réponses des établissements (trois cas possibles : candidature acceptée, refusée ou en attente)

 

Comment réussir son orientation

  • Respectez l’échéance, les lycéens ont un calendrier pour émettre des vœux d’orientation. Il ne convient pas d’attendre la dernière minute pour sélectionner ses vœux. Certains lycéens choisissent des filières par dépit, ne sachant pas quoi faire de leur avenir professionnel, c’est une erreur. 

 

  • Choisir les filières en fonction de ses centres d’intérêt, si on a des lacunes dans les matières scientifiques, inutiles de choisir des études de médecine.

 

  • Préparer son orientation en amont,  un des moyens est de visiter les salons étudiants, de discuter avec son entourage, ainsi qu’un conseiller d’orientation.

 

Vous avez besoin d’informations pour votre orientation, contactez nous : contact@objectif-cours.fr 

 

Comment étudier en Espagne ?

Étudier en Espagne 

Etudier à l’étranger est un bon moyen pour ouvrir son esprit et d’un point de vue professionnel, c’est un excellent moyen d’enrichir son CV. L’Espagne est un pays européen de la péninsule ibérique, qui se trouve au sud de la France, composée de 46 millions d’habitants.  Aujourd’hui de plus en plus de jeunes souhaitent connaitre d’autres territoires pour apprendre une nouvelle langue,  l’Espagne a tout pour plaire aux étudiants de l’Hexagone, climat méditerranéen, une population accueillante, nombreuses villes accueillent des universités de prestige : Madrid, Séville, Barcelone. Partir en Espagne pour apprendre l’espagnol est la meilleure solution pour y acquérir cette langue. Obtenir un double diplôme est une compétence à valoriser pour les recruteurs, car cela montre l’ouverture d’esprit, l’ouverture à la culture d’un pays, sans oublier les compétences linguistiques.  Un étudiant ayant un double diplôme aura davantage d’opportunités de travail. Néanmoins, comme pour toute expatriation, il faut s’y prendre en avance car les démarches peuvent être longues et fastidieuses. 

Niveau de langue exigé

Sachez que pour toute inscription dans une université espagnole, on demandera aux étudiants français de prouver leurs compétences linguistiques.  Si vous voulez suivre les cours en espagnol il faudra un minimum de compréhension et d’expression oral et écrit.  Les étudiants français pourront s’ils le souhaitent passer des tests de langue au sein des instituts Cervantes, seuls organismes à pouvoir délivrer les tests de langue espagnols. Un étudiant pourra obtenir le DELE (diplôme espagnol de langue étrangère), petite remarque, le DELE n’est pas obligatoire pour être admis car les universités ont leur propre test de langue.

Les frais d’inscription des universités espagnoles 

Il existe deux manières de partir étudier en Espagne:

1/Pour les étudiants qui souhaitent partir avec le programme Erasmus, les frais d’inscriptions pour les étudiants sont exonérés car seuls les frais d’inscription dans une université française sont pris en compte. En parallèle, les étudiants devront demander la credencial academica auprès de l’ Universidad Nacional de Educación a Distancia (UNED) pour valider leur inscription. Pour faire une demande d’admission en master il faudra s’adresser directement aux universités.

2/Concernant les étudiants qui souhaitent partir de manière totalement indépendant, les frais d’inscription, pour une première année en Grado, ont un coût d’environ de 878 euros et de 1500 euros en master dans le public, dans le privé les coûts universitaires par année tournent aux alentours de 5000 euros.

Calendrier universitaire espagnol

Comme beaucoup de pays européen, le système universitaire espagnole est basé sur la réforme LMD (licence, master, doctorat) la licence espagnole (Grado) s’obtient en 4 ans et le master en 2 ans et le doctorat s’obtient généralement en 2 ans.

L’Espagne possède un calendrier universitaire très proche du calendrier français,  une année universitaire espagnol est divisée en deux semestres, le semestre d’été et le semestre d’hiver. La période universitaire commence à la mi-septembre, pour les étudiants internationaux, une semaine d’intégration est prévue.  Le but durant cette semaine est de découvrir l’environnement de travail et de ne pas rester seul, des tuteurs sont mis en place pour accompagner les nouveaux arrivants. Le premier semestre se termine à la mi-décembre comme dans les universités françaises, pour laisser place aux vacances de noël. Le second semestre commence en janvier et se termine fin mai, entre ce laps de temps il n’y a une dizaine de jours de repos “la Semana Santa.

Pour  tout renseignement complémentaire  contactez : contact@objectif-cours.fr

Comment intégrer INSEEC

1/ Qu’est-ce-que l’INSEEC U ?

L’INSEEC U est une institution privée d’enseignement supérieur et de recherche interdisciplinaire  qui regroupe 16 Grandes Ecoles, spécialisées en management, en communication, aux sciences politiques et sciences de l’ingénieur, qui sont implantées en France : Bordeaux, Lyon, Chambéry et Paris et dans d’autres pays, lui permettant de bénéficier d’une dimension internationale: Londres, Monaco, Shangaï, San Francisco.  

2/ Les spécialités des formations de l’INSEEC U

Trois Grandes écoles forment à la science politique :

  • HEIP (Hautes Études Internationales et Politiques) sa mission vous former exclusivement à la politique internationale, la dernière année de master se déroule exclusivement en alternance. En suivant cette formation vous  travaillerez principalement dans les ambassades ou les ONG, les affaires culturelles.

 

  • CEDS (Centre des Etudes diplomatiques et Stratégique) qui a pour mission de vous inculquer toutes les connaissances pour se former à la diplomatie et aux relations internationales.
  • Prépa Saint-Germain.  Cette prépa est une formation vous préparant aux grandes institutions politiques comme ENA et IRA

Trois Grandes Ecoles forment à la communication :

  • Sup de Pub propose des formations après le bac à bac+5 dans l’évènementiel, la stratégie digitale, la publicité, dans la réalisation et la production, le management, la communication institutionnelle
  • SUP de CRÉATION propose cinq formations “créatives” dans la publicité, audiovisuel, l’animation 2D et 3D, la conception de jeu, la création digitale. 
  • CRÉA (Genève) offre des formation de Bachelors en 3 ans vous formant aux métiers du marketing digital, de la direction artistique, et du marketing, le luxe

Deux Grandes Ecoles d’ingénieur  :

  • ECE (Ecole Centrale Electronique) est une école d’ingénieur offrant des formations dans la technologie et le numérique.
  • ECE Tech est une école d’ingénieur exclusivement sur les secteurs du numérique

3/ Comment intégrer l’INSEEC

Comme toute Grande Ecole, l’admission des candidatures se fait sur dossier, tous les candidats qui postulent doivent avoir un excellent dossier scolaire. La concurrence est difficile et les meilleurs dossiers de candidature seront bien évidement sélectionnés prioritairement. “L’INSEEC Bachelor” propose à tous les élèves de terminale de suivre une journée en immersion sur ses campus de Paris et Bordeaux. L’ouverture des candidatures en première année  est ouverte aux élèves de Terminale et les bacheliers.  Cependant, vous ne pouvez pas sélectionner cette école sur la plateforme Parcoursup car la sélection se fait hors cette procédure, elle est donc gérée de manière autonome.

© OBJECTIF-COURS : Toute reproduction, même partielle, sans autorisation d'OBJECTIF-COURS est interdite.