Comment parler couramment anglais ?

  1. Une langue internationale ! 
  2. Pourquoi il est important de savoir parler anglais de nos jours ?
  3. Le niveau des français en anglais.
  4. Comment devenir fluent en anglais

Une langue internationale ! 

Savoir parler la langue de Shakespeare est un atout indéniable aujourd’hui, car l’anglais est la langue de l’internationale. Sur cette planète, il existe 1,1 milliard de  personnes qui savent utiliser cette langue, bien qu’il y ait plus de locuteurs en chinois, c’est bien l’anglais qui est la langue la plus utilisée; et l’anglais ne cesse de progresser.  En effet, “L’anglais est devenu la deuxième langue de tout le monde », explique Mark Warschauer, professeur d’éducation et d’informatique à l’Université de Californie à Irvine.  Parler anglais aujourd’hui est incontournable, la maîtriser est primordial si l’on veut se tourner vers le monde extérieur à nos frontières.

Pourquoi il est important de savoir parler anglais de nos jours ?

L’anglais est la langue officielle de plus de 70 pays, elle est parlée par de nombreux pays qui au départ n’était pas leur langue maternelle, alors pourquoi il est intéressant de savoir la parler.

  • Un atout sur le marché du travail :  la langue de Shakespeare est la  langue n°1 dans de nombreux secteurs comme le tourisme, le commerce international, la communication, les grandes instances internationales (Union-Européenne, l’ONU, le Fond Monétaire International, la Cour pénale internationale etc.)
  • Savoir parler anglais est une compétence particulière sur son CV, de nombreux recruteurs recherchent des employés qui disposent d’une telle habilité professionnelle. Cette compétence permet d’accéder à des postes à hautes responsabilités et donc à des fortes rémunérations dans les entreprises. Savoir rédiger son CV et sa lettre de motivation est indéniable si l’on recherche un poste à l’étranger comme au Canada anglophone, Etats-Unis, Royaume-Uni etc. Les métiers de la traduction, du journalisme et certains concours de la Fonction publique (Ministère des affaires étrangères).
  • Pour communiquer : vous rêvez de voyage, le monde est grand alors pourquoi ne pas vous y mettre car l’anglais est la langue de l’internationale. Vous voulez découvrir les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud. Vous voulez rencontrer de nouvelles personnes, ouvrir votre esprit, vous faire de nouveaux amis, peut-être habiter dans un autre pays et faire votre nouvelle vie là-bas. Vous aimez les grands espaces que l’on trouve au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande ou encore les Etats-Unis.
  • développer ses capacités intellectuelles du cerveau : il est prouvé par de nombreuses études que savoir parler plusieurs langues permet de stimuler les capacités cognitives du cerveau (l’apprentissage, la mémoire, le raisonnement, la résolution de problème).
  • Faire ses études à l’étranger nécessite de passer des tests d’aptitudes de langue, c’est notamment le cas des grandes universités internationales qui acceptent les dossiers des étudiants à la condition de leur réussite. Ainsi l’obtention du TOEFL et le TOEIC sont des conditions obligatoires pour partir étudier à l’étranger.

Le niveau des français en anglais.

En France, le constat est indéniable : le niveau des français dans les langues étrangères et particulièrement en anglais est très mauvais. Les dernières enquêtes internationales ont démontré que les élèves français sont non seulement loin de maîtriser les compétences attendues en fin de 3e, mais surtout qu’ils arrivent en dernière position de l’ensemble des élèves européens évalués pour la maîtrise de ces compétences. C’est ce que montre le rapport du Cnesco (Conseil national d’évaluation des politiques scolaires est chargé de mesurer l’efficacité des politiques éducatives).  Les élèves français éprouvent beaucoup de difficultés à s’exprimer oralement. Selon le même rapport “80 % des enseignants du primaire déclarent n’avoir suivi aucun stage de formation en lien avec l’enseignement des langues vivantes étrangères au cours des 5 dernières années (Cedre, 2016).” 

Comment devenir fluent en anglais ?

Selon les recommandations du Cnesco, il est recommandé de multiplier les occasions de parler la langue. Il est conseillé de multiplier les occasions pour se familiariser avec cette langue, l’école ne peut pas tout faire.

  • Enrichir le vocabulaire : il est donc recommandé aux parents de se familiariser à la maison dans des situations qui pourrait améliorer la compréhension de l’enfant. Toute compréhension passe forcément par l’enrichissement du lexique et du vocabulaire. 
  • Écouter des livres audio ou regarder des films en vo. Si possible mettre à disposition des enfants des vidéos en v.o.  sous-titrées en français au départ, puis les enlever. Pourquoi ne pas aller au cinéma en regardant un film en V.O.  Lire un livre en anglais, si l’enfant est un adolescent, il ou elle peut très bien lire des livres dans la langue de Shakespeare.
  • Faites appel à un professeur particulier : vous n’avez ni les compétences ni même le temps alors pourquoi ne pas mettre à la disposition de votre enfant une personne qui pourra lui venir en aide. Pour prendre de bonnes bases et se sentir à l’aise à l’oral comme à l’écrit il est important de commencer tôt.  Votre enfant rencontre des difficultés dans l’apprentissage des langues étrangères, il ou elle manque de confiance en soi et souhaite progresser.

Faites appel à Objectif-Cours et demandez votre devis gratuit et personnalisé

© OBJECTIF-COURS : Toute reproduction, même partielle, sans autorisation d'OBJECTIF-COURS est interdite.